Brève : Laïcité, liberté et port du voile des mineures

Il est au cœur des débats. Controversé, associé à l’extrémisme religieux, sujet de discorde concernant le corps de la femme, le voile devient un symbole de lutte pour la laïcité. Le nouveau terrain de bataille : l’école.

En mars 2018, le tribunal de première instance de Louvain a estimé, sur base de l’article 9 de la Déclaration Européenne des Droits de l’Homme, que l’Athénée De Ring, située à Louvain, a violé les droits d’une étudiante en lui interdisant le port du voile au sein de l’établissement. Il défend ainsi la liberté de religion. https://www.lesoir.be/244285/article/2019-08-27/port-du-voile-lecole-linterdiction-viole-la-liberte-de-culte-dapres-un-tribunal

Depuis les attentats terroristes sur le sol européen, le dialogue s’est électrisé autour du voile musulman. La laïcité promeut une séparation stricte des pouvoirs entre les religions et l’Etat. Néanmoins, l’article 9 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme protège les « libertés de pensée, de conscience et de religion ». Aujourd’hui le débat se polarise sur les frontières entre la sphère publique et la sphère privée.

Compétences

Dans le domaine de l’éducation, il existe deux types d’enseignement : l’enseignement officiel, dans lequel le port de tout signe religieux est strictement interdit et l’enseignement libre, dans lequel chaque établissement a le pouvoir d’autoriser le port de signes religieux. La situation est en constante mutation entre les lois et les décisions juridiques.

Le voile porté par conviction religieuse est un sujet sociétal complexe qui a de nombreux enjeux à différents niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *